Les élus de Mâcon ont voté le 8 avril dernier le budget 2019 de la commune.

Le budget 2019 de la commune de Mâcon s’inscrit dans un contexte de relative stabilité des dotations de l’État après des baisses significatives ces dernières années (moins 13 millions d’euros entre 2013 et 2018). Cet exercice est également marqué par une nouvelle étape dans la suppression progressive de la taxe d’habitation sur les résidences principales, qui prévoit cette année un abattement à hauteur de 65 %. C’est dans ce contexte que la Ville a établi un budget 2019 volontariste et maîtrisé, marqué par le maintien pour la troisième année consécutive de ses taux de fiscalité.

    Information

    Bon à savoir

    420 € : C’est la somme dépensée par habitant en 2018 pour la construction de nouvelles infrastructures. Un chiffre bien supérieur à la moyenne de la strate qui s’élève à 323 €.

    4,7 années : C'est la capacité de désendettement de la Ville.

    • Taxe d'habitation : 16,73 %
    • Taxe foncière bâti : 25.63 %
    • Taxe foncière non bâti : 33,16 %

    Les ménages ayant un revenu fiscal de référence pour une part de 27 000 € (8 000 € pour les deux parts suivantes et 6 000 € par demi-part supplémentaire) bénéficieront d’un abattement de 65 % de leur taxe d’habitation en 2019. En 2020, la taxe d’habitation sera dégrevée à 100 %.

    Le budget, comment ça marche ?

    Le budget voté en conseil municipal précise chaque année l’ensemble des moyens financiers dont dispose la commune pour assurer son fonctionnement et préparer son avenir, tout en maintenant rigoureusement l’équilibre des recettes et des dépenses. Le budget comporte deux sections distinctes, le fonctionnement et l’investissement, elles-mêmes composées de deux parties : dépenses et recettes.

    Le budget de fonctionnement

    Les recettes correspondent aux sommes perçues par la Ville au titre des impôts locaux, des dotations versées par l’État et de la participation financière des habitants aux services municipaux (restauration scolaire, stationnement…).

    Les dépenses  regroupent les frais nécessaires à la gestion courante de la Ville : entretien des bâtiments, frais de personnel, subventions aux associations, remboursement des intérêts des emprunts...

    Le budget d'investissement

    Les recettes  comprennent les emprunts, les dotations et subventions. On y trouve aussi l’autofinancement.

    Les dépenses  sont composées du remboursement de la dette et de dépenses d’équipement : travaux d’aménagement, acquisitions foncières, achat de matériel…