Accueil des enfants du personnel de santé dans les écoles
Accueil des enfants du personnel de santé dans les écoles

Covid-19

Le service éducation

La garde des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire (personnel de santé notamment) a rapidement été organisée par la mairie de Mâcon dès le début du confinement.

Publié le

Les enfants sont accueillis dans quatre écoles : Henri-Matisse, Vincent-Auriol, l’école des Perrières et l’école du Grand-Four, à proximité de l’hôpital et de la clinique.

Les élèves disposent de cours prodigués par des enseignants. Entre les temps scolaires, les garderies en matinée et en soirée ainsi que la restauration sont assurées par les agents de la Ville de Mâcon. « Les agents du service éducation de la ville ont été très réactifs et investis, les horaires d’accueil sont adaptés aux besoins des parents et flexibles suivant le rythme de travail de ces derniers. De la garde de nuit ou en week-end peut être organisée en cas de besoin du personnel de santé », remarque Catherine Carle-Viguier adjointe au maire, également médecin du travail du personnel hospitalier.

Le matin, les enfants sont généralement accueillis dès 7 h 30 et le soir à partir de 16 h 30 jusqu’à l’arrivée des parents. « Nous essayons de leur changer les idées, ils sont dans une autre école que la leur, ils ne côtoient pas leurs camarades. L’approche est plus personnalisée », explique Muriel Belnez, animatrice à l’école Henri-Matisse.

Animateurs et personnel des restaurants scolaires veillent à la prise des repas du midi. « La grande différence c’est le nombre d’enfants. Nous avons entre 5 et 8 enfants alors que ça peut aller jusqu’à 180 en temps normal », sourit Vanessa Gelin, de l’école des Perrières. Dominique Pedeux Rougemont, agent de restauration à l’école du Grand-Four confirme : « C’est très calme ! Notre mission reste la même mais nous renforçons nos mesures d’hygiène et nous sommes équipés de masques et de gants. Les repas livrés sont conditionnés en barquette individuelle contrairement à d’habitude ». Les enfants sont au maximum deux par table et les gestes barrières sont appliqués. Avant le retour en classe de l’après-midi, les enfants sont surveillés par des animateurs. « On essaie de les occuper au mieux avec des jeux sportifs, des petits quiz… », détaille Laurelenn Alibert, animatrice au Grand-Four.