Covid-19

Couvre-feu de 18h00 à 6h00 en Saône-et-Loire

Pour éviter une envolée incontrôlée de l’épidémie, le couvre-feu de 18h à 6h est entré en vigueur le 2 janvier 2021 en Saône-et-Loire. Lors de sa conférence de presse du 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

Publié le

 

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires seront interdits de 18h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h00.

Communiqué de la Préfecture de Saône-et-Loire du 1er janvier 2021

Pourquoi la Saône-et-Loire est-elle concernée par l’extension du couvre-feu ?

Sont concernés par le couvre-feu à 18h00 les départements où le taux d’incidence global ou parmi les personnes âgées est supérieur au seuil d’alerte de 200 contaminations pour 100 000 habitants. Or selon les chiffres de Santé Publique France, le taux d’incidence des plus de 65 ans en Saône-et-Loire est de 208 au 30 décembre.

Par ailleurs le taux d’occupation des lits de réanimation en Bourgogne-Franche-Comté est de 70 %, contre 39 % au niveau national. La tension hospitalière reste donc forte.

L’ensemble de ces indicateurs, enfin, sont supérieurs à la moyenne nationale. Pour éviter que le nombre de cas ne reparte brutalement à la hausse et pour préserver notre système de santé, cette mesure est donc nécessaire.

Qu’est ce qui change à partir de samedi 2 janvier en Saône-et-Loire ?

Le couvre-feu est avancé à 18h au lieu de 20h.

Les commerces, établissements de services à la personne et assimilés devront fermer à partir de 18h.

La vente à emporter fermera également à 18h. En revanche, l’activité de livraison de commandes restera possible pour les restaurateurs.

Les dérogations en vigueur avant le 2 janvier le resteront pour ce nouveau couvre-feu. Il faudra toujours se munir d’une attestation, téléchargeable sur le site du gouvernement (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/couvre-feu), sur celui du ministère de l’intérieur ou sur l’application TousAntiCovid.

Pourrai-je toujours me déplacer pour motif professionnel ?

Les déplacements liés à l’activité professionnelle ne seront pas affectés par le couvre-feu, le motif de dérogation pour « activité professionnelle » permettra de les prendre en compte.

J’exerce à domicile, puis-je continuer à le faire pendant le couvre-feu ?

Les activités professionnelles s’exerçant au domicile du client ne pourront avoir lieu qu’entre 6 heures et 18 heures, sauf intervention urgente ou livraison.

Qu’en est-il pour la garde d’enfants, l’enseignement et la formation ?

L’avancée du couvre-feu ne remet pas en cause la possibilité pour les établissements recevant du public ou les autres structures de garde d’enfant, d’enseignement, d’activités périscolaires ainsi que de formation professionnelle de continuer à accueillir leur public habituel au-delà de 18h, ni à ce public de rentrer chez lui, y compris en moyens de transports collectifs.

Les activités scolaires et périscolaires au-delà de 18h restent donc autorisées. À Mâcon, trois services sont concernés : les garderies scolaires, le temps après l'école (TAE) et l'accompagnement scolaire des collégiens.

Les déplacements effectués par les enfants, élèves, parents et conducteurs de transports scolaires dans ce cadre rentreront dans la dérogation pour « activité professionnelle, enseignement et formation ». Cette dérogation inclut également les activités périscolaires, c’est-à-dire directement liées à l’établissement scolaire et au temps scolaire.

Et pour les activités de plein air, les activités extrascolaires et les activités sportives ?

Les activités de loisir en plein air devront prendre fin à 18h00, qu’elles s’exercent sur la voie publique (promenade ou sport), en milieu naturel (promenade, sport, chasse, pêche…) ou en établissement de plein air.

Pour les activités extrascolaires, celles prévues avant 20 heures jusqu’à la fin des vacances, c’est-à-dire le 3 janvier, seront tolérées. A partir du 4 janvier, les activités extrascolaires devront cesser à 18h00.

Enfin, en complément de ces mesures nationales, Julien CHARLES, préfet de Saône-et-Loire, a décidé de prolonger l’autorisation d’ouverture des commerces le dimanche à l’ensemble des week-ends de janvier. Cette mesure permettra de soutenir l’activité économique, comme de lisser la répartition des flux de clients.

Télécharger