Macon l'énergie pour vous, avec vous !

Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Mâcon

Vous êtes dans : Accueil > Votre mairie > Conseil Municipal > Expression des groupes politiques

Expression des groupes politiques

Chaque mois, les élus municipaux des groupes politiques ont la possibilité de s’exprimer sur des sujets locaux de leur choix (en application de l’article L.2121-27-1 du CGCT). Vous pouvez également lire ces articles dans les différents numéros du magazine municipal « Mâcon notre Ville »

« Mâcon passionnément ! »

LE BUDGET 2018 DE LA VILLE EST ÉQUILIBRÉ

Lorsque nous sommes arrivés à la tête de la Ville en 2001, nous avons pris un certain nombre d’engagements, en particulier celui de ne pas augmenter le montant des emprunts municipaux. Chaque année, cet engagement est scrupuleusement respecté ; en 2018, il reste identique à celui de 2001. Et pourtant, tous les ans, nous avons investi.
Nous avons investi en cherchant toutes les subventions possibles pour ne pas avoir recours à l’emprunt. Nous sommes allés chercher les subventions de l’Union européenne, de l’État, du Conseil régional, du Conseil départemental. Grâce à ces financements extérieurs, tous les objectifs de transformation de la Ville ont pu être atteints, sans mettre notre budget en difficulté.
Grâce à cette détermination, Mâcon fait partie des bons élèves, en comparaison des villes de même taille : elle est bien notée par les banques, ce qui permet de bénéficier de taux intéressants ; elle est contrôlée par la Chambre régionale des comptes qui juge notre situation financière satisfaisante.

2018 : OBJECTIFS MAINTENUS
Nous avons donc les moyens de notre politique : redynamiser le centre-ville et ses commerces, accompagner les publics les plus fragiles, poursuivre la rénovation de l’habitat, maintenir la qualité de notre service au public, offrir des programmes culturels et sportifs accessibles à tous.
Et pourtant, l’État nous plonge dans l’incertitude. En se désengageant vis-à-vis des communes d’abord : depuis 2014, il nous a enlevé plus de 10 millions d’euros. En supprimant 80 % de nos recettes issues de la taxe d’habitation ensuite, puisqu’il a décidé de la supprimer prochainement. Sans compenser, bien sûr…
Malgré ces contraintes de plus en plus lourdes, nous ne dérogerons pas à la règle que nous nous sommes fixée : nous maintiendrons les grands équilibres financiers de la Ville. Notre gestion restera prudente, transparente, loyale, et soucieuse des deniers publics, parce qu’il s’agit de votre argent.

Le groupe des élus de la majorité, “ Mâcon passionnément ! ”

" Mâcon c'est vous "

MALAISE AU MOMENT DU VOTE DU BUDGET

Les élus ont assisté en CM du 9 avril à une scène extrêmement rare : l’adjointe aux finances n’a su répondre à aucune de nos questions. Des questions qui ont gêné le Maire et sa majorité ; elles concernaient le port, l’aérodrome et le centre équestre de Chaintré. Elles interrogeaient la répartition opaque du personnel de la ville dans ces structures et le flou des investissements pour le Centre équestre. Des équipements qui se chiffrent en centaines de milliers d’€ au détriment de l’aménagement de la ville, notamment des écoles. Nous ne remettons pas en cause la situation financière de la ville, mais l’augmentation d’impôts l’an dernier et les choix curieux de la majorité. Une majorité empêtrée dans les affaires (Charlot, Courtois, Patard) et des priorités loin de la vie quotidienne des Mâconnais. Nous souhaitons plus de transparence, de partage, de débats, pour aboutir à des décisions qui profitent à tous, notamment les plus fragiles (19 % DE), les résidents de logements sociaux, les commerçants qui assistent impuissants à la dévitalisation de notre centre-ville, les PME et TPE qui constatent chaque jour que malgré les atouts nombreux de notre territoire, la reprise économique se passe ailleurs.

J. Boucaud, C. N'Diaye, S. Guiguet, R. Martin
opposition.macon@wanadoo.fr

" Pour Mâcon, l'humain d'abord "

POUR LA VILLE, PLUS DE SERVICES PUBLICS

L’inclusion de Mâcon dans le plan Mezard pour les centres-villes tient sans doute, pour une part, au fait de l’avancement des projets présentés mais la réhabilitation des différentes places, des halles, de l’habitat du coeur de ville ainsi que l’accueil des croisiéristes n’ont jusqu’à ce jour pas prouvé leur efficacité pour redynamiser. La volonté politique d’animer tous ces projets manque ! Pour le Front de Gauche, la mise en valeur de tous les services publics, notamment ceux liés à la culture et au patrimoine, est indispensable. Les Musées de Mâcon, l’Ecole municipale d’art, le Théâtre, le milieu associatif peuvent favoriser le retour de l’activité. Enfin, au-delà des commerçants, l’ensemble des habitants doivent être associés à ce projet stratégique qui nous concerne tous.

Ève Comtet-Sorabella, conseillère municipale Front de gauche
www.pourmaconlhumaindabord.fr

" Agissons pour la France "

NE FERMONS PAS LES YEUX, AGISSONS

Afin de mettre un terme au fléau qui aboutit malheureusement aux meurtres de femmes, j’invite Monsieur le maire et les élus de la majorité, de mettre en place une campagne de sensibilisation et d’actions concrètes et durables, contre les agressions, viols, harcèlements, mariages forcés, mutilations génitales, violences sexistes faites aux femmes. Cela ne doit pas être banalisé, toléré, excusé, ou minimisé. Des affiches pourraient être placardées chez tous les professionnels de santé, les centres commerciaux et autres commerces, arrêts de bus, panneaux d’affichages, par diffusion d’informations aux radios locales. Chacun et chacune a la responsabilité de réagir et d’agir. La mobilisation citoyenne et l’action publique peuvent permettre aussi de faire reculer ces violences.

Corinne Langlassé, conseillère municipale
cocolanglasse@outlook.fr

Partager cette page sur :