Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Mâcon

Vous êtes dans : Accueil > Développer > Tous les dossiers > Une chaufferie plus écologique et plus économique pour les Mâconnais

Une chaufferie plus écologique et plus économique pour les Mâconnais

2017 marque le début de la construction du nouveau chauffage urbain.

La filiale d’Engie Cofely, Mâcon énergies services a officiellement ouvert ses portes début décembre. La société s’occupe du financement et de la construction des nouvelles installations et prend en charge l’ensemble de leur exploitation à compter du 1er juillet 2018. Les bureaux de cette nouvelle société logée dans la tour Kennedy à Marbé serviront de lieu de référence pour les abonnés. Ils pourront y trouver des informations sur leur nouveau contrat ainsi que sur l’avancée des travaux de rénovation du réseau et sur la construction de la nouvelle chaufferie biomasse gaz qui sera située dans la zone des Bruyères.

MISE EN SERVICE EN SEPTEMBRE 2017

© Ville de Mâcon - FP

Le coup d’envoi des travaux de la future chaufferie sera lancé dès début 2017 prenant ainsi une sérieuse avance sur le calendrier de départ. Cette nouvelle chaufferie mixte biomasse/gaz naturel sera équipée de deux chaudières à bois et complétée par deux chaudières secondaires mixtes gaz/fioul domestique. Ce choix énergétique présente un double avantage. Environnemental d’abord car il permet de réduire les émissions de CO2 et économique ensuite car il contribue à réduire fortement la facture pour les usagers. La nouvelle chaufferie sera mise en service dès septembre 2017 et fonctionnera en même temps que l’actuelle chaufferie de Bioux. Cette dernière sera ensuite mise à l’arrêt en 2018 puis démantelée. Les travaux de rénovation de 40 km de réseau et de raccordement des logements vont démarrer ce printemps au sud de la ville pour se poursuivre en centre-ville cet été puis au nord (quartier de la piscine) à l’automne.

EN CHIFFRES

− 26 000 T :  Baisse importante du taux de CO2 émis par an à Mâcon de 2015 à 2019 (durée de contrat de délégation de Cofely) grâce à la chaufferie biomasse.

9 000 :  Équivalents-logements mâconnais sont raccordés au chauffage urbain : 6 000 logements à Mâcon raccordés au chauffage urbain auxquels il faut rajouter des bâtiments à usages collectifs et tertiaires dont la consommation équivaut à 3000 logements.

GÉRARD COLON, ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT

Gérard Colon
© Ville de Mâcon - FP

Les Mâconnais bénéficieront d’une baisse de 10 % sur leur facture dès fin 2017 » La mise en place de Mâcon énergies services est une étape importante dans le vaste projet de requalification totale du chauffage urbain. Le principal objectif de la municipalité était de trouver pour les usagers un chauffage attractif en termes de prix, des services améliorés tout en prenant en compte les conditions environnementales. Les investissements sont pour cela colossaux (37,5 millions d’euros d’ici juillet 2018) mais les avantages pour les Mâconnais seront indéniables. Ils bénéficieront d’une baisse du prix du chauffage de 10 % dès l'hiver 2017-2018 et de 30 % quand la nouvelle chaufferie des Bruyères sera totalement opérationnelle en 2018-2019. Enfin, ils auront accès à une offre de service exceptionnelle, soit 24 h/24, tous les jours.

Feu vert pour les premiers raccordements à la fibre

C’est une première étape importante qui a été franchie. Une centaine de logements situés dans la zone sud de la ville sont raccordables. Autrement dit, les habitants de ces logements ont le feu vert pour contacter les fournisseurs d’accès internet de leur choix et bénéficier enfin du très haut débit. Les logements concernés se situent route de Juliénas, rue Paul-Cézanne, rue Paul-Gauguin, rue du Beaujolais et rue de La Chanaye. Ces adresses sont toutes inscrites dans le périmètre du premier lot déterminé par Orange qui comprend 6600 logements et locaux professionnels situés dans les quartiers de Bioux, de Pillet-Champlevert, de Fontenailles, de La Chanaye et de la zone artisanale sud mais aussi les communes associées de Sennecé-les-Mâcon et de Saint-Jean-le-Priche et au pied desquels les services d’Orange ont déployé, sur leurs fonds propres, le nouveau réseau. Il faudra près de deux ans pour que l’ensemble des logements du premier lot soient raccordés à la fibre. D’ores et déjà, un deuxième lot a été  fini. Il englobe une grande partie du centre-ville (avenue Édouard Herriot, rue Victor Hugo jusqu’à la rue Rambuteau) et la zone industrielle du Stand, soit 4470 logements : les études seront menées en 2017 et les travaux débuteront en 2018. Avec les deux lots, ce sont 52 % du territoire qui seront couverts par la fibre. Rappelons que le passage de la totalité de Mâcon à la fibre optique s’étalera jusqu’en 2020. 

Pour suivre les étapes du déploiement, connectez-vous sur http://reseaux.orange.fr/cartes-de-couverture/fibre

Partager cette page sur :