Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Mâcon

Vous êtes dans : Accueil > Développer > Tous les dossiers > À Mâcon, l'habitat de demain sort de terre

À Mâcon, l'habitat de demain sort de terre

Les récents immeubles du quartier Monnier réalisés par la SEMA 71 et gérés par Mâconhabitat

Alors que Mâcon révise son PLU afin d'étoffer son parc de logements, de nombreux projets immobiliers voient le jour.

Petit tour d'horizon des nouveaux projets immobiliers.

SAINT-CLÉMENTINES

La résidence Saint-Clémentines au cœur du quartier Saint-Clément La résidence Saint-Clémentines au cœur du quartier Saint-Clément - © Ville de Mâcon - Gaël Fontany

Situé au cœur du quartier Saint-Clément, la résidence les Saint-Clémentines comprendra 31 logements en location allant du T2 au T5 avec principalement des T2 et T3. Les locataires bénéficieront tous de terrasses ou balcons exposés au sud et un parking privatif et paysager complétera le décor. Le rez-de-chaussée des bâtiments sera réservé à une galerie marchande. Le projet, porté par Mâconhabitat, a aussi pour but de rénover et dynamiser le quartier de Saint-Clément. Les locataires devraient s’y installer dès la fin mai.

LE ROYAL

Vingt logements neufs seront construits à la place de l’ancien cinéma Le Royal situé rue Victor-Hugo. C’est la société 2M Promotion qui est en charge de ce projet situé en centre-ville, à proximité des services et des commerces. Le futur immeuble de quatre étages comptera donc une vingtaine d’appartements allant du T2 au T3, bénéficiant de terrasses, d’ascenseurs et de parkings extérieurs ainsi que de parkings en sous-sol. Le chantier a déjà démarré. Livraison prévue en 2020.

RÉSIDENCES SENIORS

Les personnes de plus de 65 ans sont plus nombreuses à habiter le centre-ville depuis 2009. Une donnée que la Ville et ses partenaires ont prise en compte dans leurs projets immobiliers. Mâconhabitat a ainsi lancé la création d’une résidence senior, les Séquanes, à l’îlot Monnier qui doit être livrée cet été. Elle comptera 48 logements allant du T1 au T3, un local à vélos, un parking souterrain de 25 places et une salle commune avec cuisine et bibliothèque. Dans le projet du futur îlot des Minimes, une résidence senior est également envisagée comprenant 74 logements, un parking souterrain d’une centaine de places sans oublier la création d’une maison médicale qui pourra accueillir plusieurs praticiens.

DES LOGEMENTS DE STANDING À LA CHARITÉ SOUFFLOT

La Charité Soufflot rue Carnot La Charité Soufflot rue Carnot - © Ville de Mâcon - Gaël Fontany

Les travaux ont démarré en début d’année. Le groupe parisien François 1er, porteur du projet, a lancé d’importants travaux dans ce site de 3 500 m² classé monument historique et situé rue Carnot. Le chantier a démarré avec les travaux préparatoires et suivra, à l’automne, la construction des appartements. 64 logements allant du T1 au T3 devraient voir le jour d’ici à 2020. Ancien hôtel-Dieu, la Charité Soufflot accueillait au XVIIe siècle les personnes démunies et les orphelins. C’est donc dans un lieu chargé d’histoire, où les travaux sont fortement soumis aux impératifs exigés par les architectes des Bâtiments de France, que les futurs résidents emménageront. Parquets, cheminées, plafonds à la française, sans oublier la chapelle, véritable curiosité patrimoniale, seront conservés. Le site regorge d’éléments patrimoniaux qui feront le cachet de ces appartements de grand standing qui seront situés en plein centre-ville.

Mâcon rénove son habitat

En 2012, la Ville a lancé son Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) qui s’est achevée en 2017. Durant ces cinq années, 33 logements de propriétaires occupants et 60 logements de bailleurs ont pu être rénovés. L’OPAH a également abouti à l’attribution de 45 primes à l’accession à la propriété. Des façades, cours intérieurs et parties communes ont également été rénovés et deux ascenseurs installés. Objectif : moderniser les logements en centre-ville pour les rendre plus attractifs et attirer de nouveaux habitants. C’est aussi dans ce but qu’a été lancée en 2017 l’Opération de restauration immobilière (ORI) qui porte sur 11 bâtiments du cœur de ville situés notamment rue Carnot, rue Philibert-Laguiche, rue des Minimes, etc. Cette opération est portée par la SEMA 71 (Société d’économie mixte d’aménagement Mâconnais Val de Saône Bourgogne du sud) dans le cadre d’une concession d’aménagement. Elle devrait permettre de remettre sur le marché une quarantaine de logements vacants. Enfin, il faut ajouter à ces opérations, la résidentialisation de plusieurs immeubles aux Saugeraies menée par Mâconhabitat depuis 2016 qui a abouti au réaménagement du cadre de vie dans ce quartier.

PLU : étoffer l'offre de logements diversifiés

Dans le cadre de la révision de son Plan local d’urbanisme, la Ville a organisé une première réunion publique le 28 février dernier. Cette première étape a permis de présenter un état des lieux du territoire ainsi que ses principaux enjeux. Les habitants ont aussi pu faire part de pistes de réflexion et de propositions. Le PLU sera le cadre qui définira les grands axes de travail et les projets concrets à mettre en œuvre afin « d’offrir un confort légitime aux habitants et en attirer de nouveaux en étoffant notamment l’offre de logements diversifiés » , comme l’a souligné Gérard Colon, adjoint en charge de l’urbanisme. Plusieurs réunions publiques seront organisées avant l’enquête publique. Le PLU devrait être approuvé en conseil municipal vers l’été 2019.

Réunion publique PLU le 28 février 2018 Réunion publique PLU le 28 février 2018 - © Ville de Mâcon - Gaël Fontany

Partager cette page sur :